Ar     En
LES LECONS DE NOTRE HISTOIRE

LES LECONS DE NOTRE HISTOIRE

Jawad BOULOS

Tripoli

LES LECONS DE NOTRE HISTOIRE

Les factions à Tyr et la fondation de Carthage

Vers 815 avant J.C, la côte nord de Tunisie vit un jour aborder un imposant cortége. Des Phéniciens Ge tous range, fuyant Tyr leur patrie, accompagnaient leur Reine Hélissa. Ces proscrits malheureux étaient à la recherche d’une nouvelle patrie.

A cette époque lointaine, Tyr, métropole du futur Liban ou Phénicie, était à l’apogée de sa puissance. Les conditions géographiques, qui commandaient la politique étrangère de l’Etat phénicien, déterminaient aussi son régime intériaur. A l’opposé des autres pays du vieil Orient, ou les souverai ns exerqaient une autorité sans limite, le pouvoir des méleks phéniciens étaient bride par des assemblées quasi-souveraines.

Ces institutions libérales, ainsi que la prospérité due au commerce et à l’industrie, contribuèrent à développer en Phénicie un esprit démocratique assez vivace. Des problèmes sociaux, nés des revendications des classes moyenne et ouvrière, agitaient constamment la capitale, provoquant des troubles intérieurs très fréquents.

Déjà vers 950 Avant J.C., une révolution sociale, qui renversa la dynastie à Tyr, eut encore pour effet l’émigration d’un grand nombre de patriciens. En moins d’un tiers de siècle, il y eut cinq rois à Tyr, dont aucun ne laissa le trône à sa postérité.

Aux environs de 815, le roi Mettenos mourut instituant pour héritiers, coassociés au trône, son file Pygmalion et sa fille Hélissa. Celle-ci épousa son oncle, grand prêtre d’Hercule, qui, à ce titre, était le second dignitaire de l’Etat.

En dépit de l‘extrême jeunesse de Pygmalion, le peuple le mit seul en possession du trône, à l’exclusion d’Hélissa. La faction oligarchique, représentée par quelques riches familles qui dominaient l’Etat, prit le parti de la reine évincée. Le pays était divisé en deux camps : l‘aristocratie marchande qui tenait à ses privilèges, et le parti démocratique qui entendait mettre fin aux abus.

La tension menaçait de dégénérer en une guerre civile. Les attentats se multiplient; le mari d’Hélissa est assasiné. Emu par? La gravité de la situation, le roi Pygmalion, pour mettre fin à un conflit qui menaçait à la fois son pays et sa dynastie, n’hésite pas à prendre ses responsabilités de chef d’Etat : il se rallie au peuple.

Hélissa et ses compagnons s’enfuient. Après une halte a Chypre, c’est en Afrique du Nord qu’il, débarque, et c’est là qu’ils fondent une nouvelle patrie : Quart-Hadasht ou ” Ville-Neuve “, qui deviendra plus tard la célèbre Carthage.

La date de ces évènements est un peu lointaine dans le temps; mais le lieu où ils se sont passés est tout proche de nous dans l’espace; en outre, ce lieu fait partie de notre petit pays et de notre longue histoire.

Jawad BOULOS

Ancien Ministre des Affaires Etrangères

1