Ar     En
LE JOUR 5 Mai 1967

LE JOUR 5 Mai 1967

JAWAD BOULOS:

“L’ordre des choses”

Le rire est ami de l’homme

La haine ni la violence n’ont jamais rien construit.

  1. _ Croyez-vous en Dieu ?

Je crois en Dieu. Cette croyance est, aussi, étayée par ma foi en l’existence d’une « Cause première », qui est à l’origine de tout ce qui existe. « Il n’y a pas de fait sans cause. Rien ne naît de rien ».

  1. _ Savez-vous rire ?

Bien sûr, « le rire est ami de l’homme », dit La Fontaine. A condition qu’il soit le signe d’une vraie joie, ce cas du rire sarcastique, cynique, sceptique, etc…

  1. _ Quelle est la chose qui vous ferez perdre a tête ?

Je n’en vois pas. Pour moi tout ce qui arrive est dans l’ordre des choses..

  1. _ Pour quelle faute avez-vous le plus d’indulgence ?

Pour celle qui est commise par bonne foi ou ignorance.

  1. _ Quel est, d’après vous, le livre le plus ennuyeux ?

C’est celui qui ne contient pas d’idées. Que de livres n’en contiennent pas une seule qui vaille quelque chose !

  1. _ Quel est le personnage le plus détestable de l’actualité ?

Cela dépend de l’espace et du temps. « Vérité en-deca erreur au-delà ».

  1. _ Quelle est l’invention la plus du siècle ?

Il en est d’une invention comme de la « langue d’Esope ». Selon l’usage que l’homme fait d’une invention, elle peut être aussi bien la meilleure que la pire des choses. De nos jours, l’invention la plus utile ou la plus nocive est la force atomique.

  1. _ Quel est le poète que vous admirez le plus ?

Lamartine, et comme oriental, Al Mutanabbi, bien que les deux ne se ressemblent guère.

  1. _ Pourriez-vous citer le vers que vous préférez ?

« L’homme est un dieu tombé qui souvient des cieux ». Mais aussi beaucoup d’autres.

  1. _ Que pensez-vous de la peinture abstraite ?

Je ne la goute pas beaucoup, préférant la peinture et les arts figuratifs, qui représentent la réalité sensible. Ce fait est peut-être dû à ma culture historique. L’histoire étant essentiellement concrète, l’abstrait et le rationnel ne comptent guère.

  1. _ Que pensez-vous du jazz ?

Musique trop bruyante ou trop sonore, à mou sens. Elle est plus ou moins goûtée suivant l’état d’âme de l’individu.

  1. _ Que pensez-vous de la ségrégation ?

Du point de vue des principes humanitaires et religieux, la ségrégation raciale est certainement condamnable. Les hommes sont, en principe, frères et égaux. Pour ses adeptes, la ségrégation se réclame du slogan : « Egaux, mais différents ». Mais la discrimination qu’elle amène fatalement s’oppose à l’égalité.

En réalité, même dans les sociétés homogènes où la ségrégation est inconnue en principe, l’égalité existe en droit, pas toujours en fait. « Une nation ne se transforme pas avec des lois. ses progrès résultent de l’évolution des âmes ». (G. Lebon).

  1. _ Hésiteriez-vous à tuer ?

J’hésite même à y penser. Toute vie humaine est sacrée.

  1. _ La mort, c’est quoi ?

« La mort, dit Marc Aurèle, est, comme la naissance un mystère se la nature : combinaison, dans l’une, des mêmes éléments qui se séparent dans l’autre ».

  1. _ Y a-t-il une question que vous aimeriez que l’on vous pose ?

Pas précisément

IMG_7163a